Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Voici un sujet dont on parle peu: le syndrome de ligature post-tubaire

Voici un sujet dont on parle peu: le syndrome de ligature post-tubaire
97
Partages
Partager sur Facebook

Comme on sait que les mesures contraceptives non permanentes ne sont pas à 100% fiables, les couples qui ne désirent plus avoir d’enfants se tournent souvent vers des solutions  plus drastiques, comme la vasectomie pour monsieur ou la ligature de trompes chez la femme.

La ligature est dans notre esprit, une intervention assez banale, même si elle est plus complexe que la vasectomie. Mais ce que plusieurs personnes ignorent, c’est que pour certaines femmes, les conséquences de cette opération peuvent être extrêmement désagréables pour certaines femmes.

Il arrive que la ligature de trompes entraîne toutes sortes de symptômes affreux, que l’on nomme le syndrome de ligature post-tubaire.

Les experts disent que plus de recherches sont nécessaires sur ce sujet. À l’heure actuelle, on sait que certaines femmes subissent malheureusement des effets secondaires graves et inattendus, qui déroutent même les médecins.

Pour Stacey Underwood, la ligature semblait pratique après la naissance de son cinquième enfant. Mais tout de suite après la procédure chirurgicale,  des symptômes sont apparus…

«C’était comme si mon corps était en état de choc. Quelque chose était complètement bizarre après six à huit heures », », a-elle confié la mère de 36 ans, de Lexington, en Caroline du Nord.

Une semaine plus tard, les frissons et les sueurs nocturnes sont apparus. Inquiète, Stacey a appelé son médecin qui lui a recommandé de se rendre à l'urgence, car ils craignaient une prééclampsie post-partum.

« C’était comme des frissons convulsifs et je me réveillais et mes vêtements étaient trempés », a-t-elle expliqué.

Bien que les tests n'aient révélé aucun problème sous-jacent, la jeune femme se sentait toujours malade.

« Je me souviens m'être assise et avoir googlé mes symptômes. Le syndrome de ligature post-tubaire est apparu », a-t-elle expliqué.

Le site Today a demandé à ses lectrices de partager leurs histoires sur les difficultés rencontrées pour obtenir un diagnostic de santé. Un nombre surprenant de femmes ont parlé de complications après une ligature des trompes. Le syndrome de ligature post-tubaire est connu par la communauté médicale, mais n’est pas entièrement compris. Selon une revue médicale publiée en 1992 sur le sujet, certaines femmes ont signalé avoir présenté divers symptômes, notamment des règles douloureuses (crampes), des saignements prolongés pendant les règles et des saignements à mi-cycle.

Adobe

Les femmes qui ont témoigné pour Today ont parlé de symptômes supplémentaires comme la fatigue, les migraines, les nausées, la dépression, les sautes d'humeur et la perte de la libido.

Certains médecins pensent que les problèmes persistants pourraient être le résultat d'une perte d'hormones ou d'autres affections non diagnostiquées.

«Je n'ai jamais récupéré mon printemps», a déclaré Kristen Hoy, 35 ans, de Clementon, dans le New Jersey. «Mes premières règles… je me suis littéralement agenouillé et je devais me rendre aux urgences parce que je saignais à travers un tampon en une heure.»

Depuis lors, Kristen Hoy a connu des nausées, des migraines et une humeur de plus en plus invalidantes.

«Je suis devenue nettement plus déprimée», a-t-elle expliqué. « Je ne pouvais pas secouer cette fatigue ».

Kristen savait qu'elle ne voulait plus d'enfants après son troisième accouchement et ses médecins ont déclaré que la ligature de trompes serait la meilleure méthode contraceptive.. Pourtant, elle n’a reçu que peu d'avertissements sur les effets secondaires.

«Ils ont dit:« Vos hormones iront bien. Vous ne le remarquerez même pas », a déclaré la maman. « C'était un chaos complet ».

Stacey Underwood et Kristen Hoy croient vivre un syndrome de ligature post-tubaire, mais elles ont du mal à obtenir de l’aide.

«Je me sens tellement vaincue. Je sortirais du bureau et pleurerais. Je n'irais nulle part », a déclaré Underwood. 

Elle a  des symptômes depuis cinq ans, qui se sont aggravés. Ils comprennent  des saignements presque constants.

«Pour les femmes quand les médecins n’écoutent pas, cela leur fait mal au cœur», a-t-elle déclaré.

Adobe

Selon les dernières statistiques des Centers for Disease Control and Prevention, plus de 13% des femmes âgées de 15 à 44 ans ont subi une ligature des trompes. C'est permanent, mais pas parfait. Un très petit pourcentage de femmes peut tomber enceinte ensuite. Selon les experts, l’effet secondaire le plus fréquent est le regret.

« Si vous changez d'avis, il est difficile d’inverser", a déclaré le Dr John Harris, professeur adjoint au département d'obstétrique, de gynécologie et de sciences de la reproduction de la faculté de médecine de l'Université de Pittsburgh.

Selon le Collège américain des obstétriciens et gynécologues, lors de la stérilisation des trompes, les trompes de Fallope sont enlevées ou coupées et nouées avec un fil spécial, fermées avec des bandes ou des pinces, scellées avec un courant électrique ou bloquées avec du tissu cicatriciel formé de petits implants. Le but de la chirurgie est d'empêcher le sperme d'atteindre un ovule.

La ligature des trompes ne devrait pas avoir d'incidence sur le fonctionnement des ovaires ni sur la quantité d'hormones produites par une femme. Mais les médecins admettent qu'il n'y a pas beaucoup de recherche concernant cette procédure. Ou plus précisément, sur ce qui arrive aux femmes après une ligature des trompes.

À la fin des années 90, les Centers for Disease Control and Prevention ont publié l’étude CREST, qui portait sur les taux d’échec de la ligature des trompes. Dans ce document, les chercheurs ont également interrogé les femmes sur leurs règles.

«L'une des choses qu'ils ont examinées est la suivante: la ligature des trompes provoque-t-elle des menstruations anormales?», a déclaré le Dr Charles Monteith, spécialiste des renversements des trompes à Raleigh, Caroline du Nord. La réponse était oui…

Mais l'étude n'a examiné aucun des autres symptômes rapportés par les femmes après la ligature des trompes. Dans la plupart des cas, les femmes demandent des revirements parce qu'elles veulent d’autres enfants, a déclaré Monteith. Mais certains éprouvent des symptômes qui n’ont tout simplement pas de sens et qui ont changé sa façon de penser.

«J’avais l'habitude de dire que la ligature des trompes ne posait pas de problèmes. Depuis, je pense autrement.

Ces symptômes ont tous été rapportés et il y a plus ou moins de preuves autour d’eux. Une minorité de femmes peut avoir l'impression que leurs règles sont différentes », a déclaré Harris.

Il a toutefois noté que les études n’avaient pas montré que la ligature des trompes avait un impact sur le fonctionnement du corps des femmes.

"Nous ne pouvons pas trouver qu'il y a une différence dans le fonctionnement de l’ovaire. Il ne devrait pas y avoir de relation directe entre la ligature des trompes et la fonction sexuelle. Je crois totalement que les femmes éprouvent ces symptômes. C’est un peu plus difficile quand on ne peut pas dire que c’est, «cette chose-là » », a-t-il dit.

Une chose est certaine, il faudra que la communauté scientifique se penche plus avant sur cette question. Il en va de la qualité de vie de plusieurs femmes.

Source: TODAY · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...