Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Une femme invente un cendrier fabriqué à base de champignons qui « digèrent » les mégots de cigarettes!

Une femme invente un cendrier fabriqué à base de champignons qui « digèrent » les mégots de cigarettes!
0
Partages
Partager sur Facebook

Les mégots de cigarettes sont un grand souci pour quiconque de préoccupe de l’environnement. Car la cigarette ne nuit pas qu’aux personnes qui les consument! Les filtres de cigarettes sont constitués d’acétate de cellulose, qui peut prendre 15 années avant de se désintégrer. Il y en a donc des milliards dans la nature, un peu partout sur la planète!

En plus de la pollution visuelle qu’ils représentent, ces mégots apportent de la pollution chimique, puisqu’ils contiennent de nombreux composants nuisibles à l’environnement (nicotine, ammoniac, arsenic, mercure, etc.). 

Et saviez-vous qu’à lui seul, un petit mégot peut polluer à lui seul 500 litres d'eau

Comment s’en débarrasser?

Une solution éventuelle: Une designeure française  du nom d’Audrey Speyer, via sa startup PuriFungi, développe un champignon qui pourra peut-être bientôt remplacer les cendriers!

Il s’agit d’un champignon pouvant faire disparaître totalement ce type de déchets. Comment cela fonctionne-t-il? Une litière de paille, de copeaux, de bois et de carton sert de lieu de culture aux champignons. C’est là qu’on dépose le mégot. Puis, en deux semaines, le mycélium

(qui est la racine du champignon) se développe et recouvre le rebut de cigarette mégot. Ensuite, les enzymes du champignon  le digèrent et en deux mois, il a disparu !

Mais que fait-on de tout cela après la destruction du mégot? On récupère une espèce de résine que l’on peut utiliser comme brique de construction. Ce produit  peut même remplacer le cuir ou le plastique! L'avantage de cet emballage en bioplastique, c'est qu'en le laissant se décomposer dans son jardin, on améliore la qualité du sol. 

Ce champignon « mange-mégots » sera testé pour la toute première fois à Charleville-Mézières, en France, du 22 au 25 août 2019, lors du festival Cabaret Vert.

« On cherchait des filières de recyclage de mégots, mais les initiatives sont encore peu nombreuses. Il y a bien MéGo! à Brest, mais c'est loin et envoyer des kilos de mégots à Brest, c'est compliqué », a expliqué Jean Perrissin, responsable développement durable du festival du Cabaret Vert. 

Les organisateurs envisagent donc de développer des cultures de champignons dans les Ardennes pour arriver à éliminer tous les mégots consommés par les 100 000 spectateurs de l’événement.

Source: Creapills · Crédit Photo: capture d'écran - Facebook - Creapills

Nos plus populaires ...