Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Que faire quand bébé sanglote: le laisser pleurer ou le consoler?

Que faire quand bébé sanglote: le laisser pleurer ou le consoler?
0
Partages
Partager sur Facebook

Tous les nouveaux parents se posent la question: que faire lorsque bébé pleure de longues minutes sans s'arrêter?

Il existe deux écoles de pensée. Certains croient qu'il vaut mieux laisser l'enfant pleurer et d'autres estiment qu'il est préférable de le consoler. 

Depuis des générations, tant les experts que les parents sont ambivalents. 

Mais devez-vous, une fois pour toute, ignorer un enfant qui pleure?

Source image : Pixabay

Dans les faits, consoler un enfant qui sanglote le réconforte réellement. Par ailleurs, certains experts croient que le stress causé par le fait de pleurer sans être réconforté peut causer certains dommages neurologiques et psychologiques. Certains enfants peuvent même développer des problèmes d'ordre émotif en grandissant. Le fait de prendre un bébé qui sanglote lui permettrait par ailleurs de cultiver un attachement envers ses parents.

Par contre, d'autres experts ont noté que le fait de ne pas prendre immédiatement un enfant qui pleure aurait tendance à le rendre plus indépendant, sans toutefois briser le lien de confiance qui les unit.

Dans un premier temps, il faut tenter de comprendre ce dont bébé a besoin: a-t-il faim, mal? Veut-il boire? Parfois, il peut avoir simplement besoin d'être apaisé par la présence d'un parent. 

Certains pédiatres et experts en psychologie infantile croient toutefois qu'il peut être bon de laisser bébé s'époumoner... oui, mais à petites doses!

Source image : Pixabay

Dans tous les cas, mieux vaut attendre que votre poupon ait atteint l'âge de 4 mois avant de commencer à le laisser pleurer. Plus jeunes, les bébés n'ont pas atteint l'âge adéquat pour s'apaiser sans l'aide d'un adulte. Cette méthode peut paraître difficile pour les parents qui auront sans doute le coeur brisé en entendant leur bébé sangloter dans son lit, mais à la longue, l'enfant apprendra à s'apaiser et s'endormir sans devoir constamment être dans les bras de ses parents. 

Dans un premier temps, il faut apprendre à ne pas accourir dans la chambre de l'enfant dès qu'il se met à pleurer. S'il hurle ou sanglote, allez le voir à intervalles réguliers et tentez de l'apaiser sans nécessairement le prendre dans vos bras. Par ailleurs, une étude australienne menée par l'Université Flinders a découvert en mesurant le taux de cortisol (hormone liée au stress) que les enfants ne ressentaient vraisemblablement pas de fortes hausses de stress lorsqu'on les laissait pleurer. 

Une autre méthode pour aider l'enfant à s'endormir paisiblement consiste à garder bébé éveillé le plus longtemps possible avant de le mettre au lit afin de le "fatiguer" un peu plus. Lorsque l'enfant est étendu dans son lit alors qu'il n'est pas forcément prêt à s'endormir, il aura plus tendance à sangloter et à demander une présence apaisante à ses côtés. Au contraire, s'il est très fatigué et sur le point de s'endormir, ses pleurs devraient s'arrêter très rapidement. 

Source image : Pixabay

Quoiqu'il en soit, il demeure primordial d'apprendre à connaître les besoins et les rythmes de vos enfants. Peut-être qu'une méthode fonctionnera sur l'un et pas sur l'autre. Vivre avec un enfant demande un apprentissage tant du point de vue du tout-petit que du parent!

Avez-vous essayé ces méthodes avec vos enfants? Lesquelles fonctionnent le mieux?

Source: https://tiphero.com/ · Crédit Photo: Pixabay

Nos plus populaires ...