Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

On recherche des « tricoteuses de nichons » dans les Laurentides

On recherche des « tricoteuses de nichons » dans les Laurentides
596
Partages
Partager sur Facebook

Brigitte Thomas s’adonne au tricot depuis qu’elle a 11 ans. C’est cette passion qui lui a fait découvrir un organisme situé dans les Laurentides et qui a pour objectif d’aider les femmes ayant dû subir une mastectomie totale ou partielle.

« Les nichons tricotés » (Knitted Knockers) est né d’une initiative américaine qui a autorisé un organisme situé à Brossard,  « Com’femme », à distribuer gratuitement des nichons tricotés aux femmes atteintes de cancer ou ayant subi une mastectomie partielle ou totale. 

Comment cela fonctionne-t-il? Supervisées par l’organisme en question, des tricoteuses réalisent bénévolement des seins. D’ailleurs, l’organisme recherche en ce moment des bénévoles.

Madame Thomas ne voulait pas seulement tricoter, alors elle a contacté l’organisme pour devenir représentante bénévole pour la région des Laurentides. Elle rencontre donc des groupes, comme le Cercle des fermières, l’âge d’or ou autres communautaires pour leur présenter le projet, recruter des tricoteuses et aussi amasser des fonds. 

« J’ai perdu deux amies à la suite d’un cancer du sein et deux membres de ma famille ont subi des mastectomies, alors je comprends l’importance d’une telle initiative », a expliqué Brigitte Thomas au journal Le Nord.

Les prothèses de silicone peuvent être lourdes et chaudes, alors que les « nichons tricotés » sont doux, légers et confortables. Elles sont toutes fabriquées à la main par des bénévoles qui ont à coeur la cause du cancer du sein. Une fibre spécifique est utilisée pour les fabriquer. Elle est très douce et lavable. Les prothèses tricotées sont disponibles en cinq grandeurs ( A-B-C-D-E ) et dans différentes couleurs. 

« Elles sont gratuites contrairement aux prothèses traditionnelles qui sont dispendieuses, lourdes, souvent inconfortables et parfois inaccessibles selon les budgets. Les femmes commandent directement sur le site Comfemme.org sous l’onglet nichons tricotés », confie Brigitte Thomas.

« Mon défi dans les Laurentides est le recrutement de tricoteuses, leur formation ainsi que la recherche de fonds. Les sommes recueillies servent à la livraison et pour payer la bourrure des prothèses. Il n’y a personne qui reçoit un salaire, ce sont toutes des bénévoles. Je fais donc appel à la générosité des gens des Laurentides pour apporter un baume à ces femmes atteintes du cancer du sein », explique madame Thomas.

Si vous désirez contribuer à cette cause de quelque manière que ce soit, vous pouvez contacter Brigitte Thommas au 450 566-3761 ou par courriel à info@brigittethomas.com

Nos plus populaires ...