Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

La dépendance aux technologies existe et fait de nombreux ravages, préviennent les chercheurs

La dépendance aux technologies existe et fait de nombreux ravages, préviennent les chercheurs
138
Partages
Partager sur Facebook

La technologie est devenue si présente dans nos vies que certains en deviennent même carrément dépendants. 

Le magazine Forbes rapporte que le nombre de recherches sur Google par rapport aux termes « dépendance au téléphone » et « dépendance aux médias sociaux » a augmenté depuis les cinq dernières années. 

De plus en plus d'études tendent également à démontrer que le fait d'être présent sur les réseaux sociaux entraîne une dépendance, qui elle, serait la source de problèmes de santé mentale. 

Fotolia

La Sloan Management Review du MIT a publié le mois dernier les résultats d'une expérience. Plusieurs professeurs d'écoles de commerce en Italie et en France ont exigé de leurs étudiants de laisser tomber leur téléphone pour une journée. 

Ainsi, la plupart des étudiants, même s'ils choisissaient le jour où ils devraient se départir de leur téléphone, ont ressenti de l'anxiété à l'idée de ne pas savoir quoi faire durant le petit-déjeuner, le transport en commun et d'autres activités quotidiennes. Les étudiants ont également dû noter le nombre de fois où ils apercevaient leur entourage vérifier leur téléphone. L'un d'entre eux a rapporté que son ami avait vérifié les notifications sur le sien quatre fois en seulement 10 minutes!

Aux États-Unis, une étude similaire a démontré que les jeunes ressentaient des symptômes semblables à ceux d'un sevrage: une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artériel, ainsi qu'un deuil à avoir abandonné une partie d'eux-mêmes, soit leur téléphone. 

Une autre étude publiée récemment a permis d'identifier un risque accru de dépression et de suicide chez les jeunes en lien avec une forte utilisation des technologies. Une tendance qui touche particulièrement les jeunes filles: le taux de suicide a en effet augmenté de 65% entre 2010 et 2015, et le taux de dépression majeure a quant à lui grimpé de 58%. 

Fotolia

Ainsi, environ 48% des jeunes qui passent plus de cinq heures quotidiennement sur leur téléphone avaient déjà eu des idées suicidaires. Un taux qui baisse à 28% chez les jeunes qui ne passent qu'une heure par jour à surfer sur le web. 

« Bien que nous ne puissions pas affirmer avec certitude que l'utilisation croissante des smartphones a provoqué l'augmentation des problèmes de santé mentale, c'est de loin le plus grand changement dans la vie des adolescents entre 2010 et 2015", a déclaré à Forbes l'auteure de l'étude, Jean Twenge. 

Les adolescents qui passaient plus de temps à faire du sport ou à étudier et à socialiser en personne avec leurs proches avaient moins de risques de maladie mentale. 

Rappelez-donc à vos enfants l'importance de passer du temps à l'extérieur et limitez les heures qu'ils passent sur Internet.

Source: Forbes · Crédit Photo: Fotolia

Nos plus populaires ...