Trucs et Astuces : IMPORTANT: Ce que les parents devraient savoir au sujet du VRS, un virus très dangereux pour les petits bébés
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

IMPORTANT: Ce que les parents devraient savoir au sujet du VRS, un virus très dangereux pour les petits bébés

​Les signaux du VRS diffèrent souvent chez les bébés et peuvent malheureusement passer inaperçus.

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
20 20 Partages

Avez-vous déjà entendu parler du VRS?

Les lettres VRS sont l’abréviation de « virus respiratoire syncytial », une infection respiratoire courante qui provoque des symptômes bénins, comme lorsqu’on a un simple coup de froid. La plupart des gens s’en rétablissent en une semaine ou deux, mais le VRS peut être grave, en particulier pour les nourrissons et les personnes âgées. En fait, le VRS est la cause la plus courante de bronchiolite (inflammation des petites voies respiratoires dans les poumons) et de pneumonie (infection des poumons) chez les enfants de moins de 1 an aux États-Unis.

Le problème avec le VRS, c’est que, même s’il peut se présenter comme un rhume chez les adultes, ce petit virus sournois peut faire des ravages chez les jeunes enfants sans qu’on en voie les signes.

Dans un texte intitulé «Comment le VRS a changé le comportement de mon père», Shanisty Ireland se souvient du temps où ses deux enfants plus âgés transmettaient ce méchant virus. 

Son ainé souffrait d'une toux pendant environ une semaine, sans  jamais faire de fièvre et s’est rétablie aussi rapidement qu’il avait attrapé ce virus. Mais pas avant de l’avoir transmis à sa soeur de 2 ans.

Adobe

La petite fille a été frappée beaucoup plus durement. Elle a eu une forte fièvre pendant quatre jours et quatre nuits. La méchante toux la faisait vomir. Elle ne mangeait pas et se sentait extrêmement léthargique. Comme si cela ne suffisait pas, elle a également développé une infection de l’oreille. Après deux semaines et sept rendez-vous chez le pédiatre, on lui a dit que tout allait bien.

Mais l’histoire de se termine pas là. Ireland a dit qu'elle avait été «extrêmement naïve» de penser que son plus jeune fils, un nouveau-né nommé Adam, serait à l'abri des germes transmis par ses frères et sœurs grâce à tous les nutriments qu'il recevait via l’allaitement maternel.

Comme elle supposait qu’Adam bénéficiait « d’une immunité supplémentaire, Shanisty a déclaré qu’elle n’avait même pas remarqué à quel point son fils était malade jusqu’au point culminant de sa maladie.

Lors d’une visite chez ses parents, le père de Shanisty a constaté que le nouveau-né était malade. Privée de sommeil et incapable même d’avoir un autre enfant malade, la jeune mère a été troublée par l’inquiétude de son père. Adam n’avait pas de fièvre, ne toussait pas et ne reniflait pas.

Mais ce soir-là, tout a changé. Adam a commencé à cracher un flegme terrible et à lutter pour respirer.

Au cours des jours suivants, la maman a emmené son fils chez le pédiatre à deux reprises. Ils lui ont tamponné le nez et il a été contrôlé positif au VRS.

Shanisty Ireland a demandé à un technicien ce qu’était le VRS, qui n’a pas pu lui répondre lui a seulement dit de surveiller le bébé de près. La mère a confié ceci: « J’aurais dû mettre plus pression sur le bureau du pédiatre, mais je me sentais un peu bête. «C’était ma neuvième visite en deux semaines. Alors je suis partie ».

Cette nuit-là, Adam a commencé à avoir une fièvre légère.

«Ce que je ne savais pas, c’est que même une fièvre de faible intensité est dangereuse pour un nouveau-né. Naïve, comme je l'ai dit. Il vomissait après chaque tétée. Le lendemain matin, il avait passé 12 heures sans couche mouillée », a expliqué la maman.

Le pédiatre lui a alors ordonné de se rendre immédiatement aux urgences.

Adam a passé quatre jours et trois nuits à brancher de l'oxygène, des intraveineuses, des liquides et des antibiotiques…

Adobe

Et tout cela parce que sa mère d ne savait pas quoi chercher, quoi surveiller.

Les symptômes du VRS ne se présentent pas de la même manière chez les nouveau-nés que chez les enfants plus âgés et les adultes. Adam n'a pas eu de toux ni de fièvre pendant des jours, mais il se débattait et sa mère a déclaré qu'elle ne connaissait pas les signes avant-coureurs.

Maintenant, elle partage son expérience et quelques informations sur le virus pour que les autres parents soient vigilants à propos du VRS.

  1. Surveillez sa respiration

Commencez par enlever le chandail de votre enfant et  regardez sa cage thoracique pendant qu'il respire. Ensuite, regardez son cou et sa poitrine. Il y a une petite forme en V sous son cou qui se creuse si votre enfant travaille trop fort pour respirer. Vous remarquerez peut-être aussi que la tête de votre enfant bouge lorsqu’il tente de respirer.

2. Éloignez-les des autres enfants

Le lavage des mains est une bonne chose, mais l'isolement est préférable en cette période de l'année. Si vous avez des enfants, éloignez-les le plus possible du nouveau-né, car ils peuvent être porteurs du virus. Bien que vous puissiez éliminer les reniflements et les germes avec du savon et une giclée de Purell, le seul moyen de protéger les bébés de la contraction de la version beaucoup plus sévère du VRS est tout simplement de rester à l'écart.

Adobe

3. La pluie apporte le VRS

Bien qu’il n’existe aucune preuve scientifique à cet effet, des chercheurs de l’Hôpital national pour enfants ont observé une augmentation du VRS lorsque le temps se réchauffe et que la pluie tombe. Donc, lorsque les températures sont les plus fraîches pendant un jour ou deux, puis qu’elles deviennent plus chaudes et pluvieuses.

Le Centers for Disease Control indique que la saison de pointe pour le VRS va de la fin décembre à la mi-février. L’observation de la pluie n’est donc qu’une théorie, mais c’est une preuve suffisante dans certaines régions du monde.

Le VRS est super commun. En fait, chez l’adulte moyen, c’est le rhume avec une intensité variable. Et bien que cela puisse se soigner dans environ une semaine, vous remarquerez peut-être que la toux du VRS durera environ quatre à six semaines chez la plupart des adultes. C’est ce vilain flegme qui traîne dans les voies respiratoires pendant une éternité.

Adobe

Selon le CDC, le VRS entraîne chaque année en moyenne 2,1 millions de consultations externes chez les enfants de moins de 5 ans. Et comme Adam, 57 527 enfants de moins de cinq ans sont hospitalisés chaque année aux États-Unis à cause de ce virus.

Shanisty a déclaré que les chercheurs médicaux travaillaient sur un vaccin contre le virus qui serait facilement disponible pour tous les nouveau-nés (par opposition à celui actuellement disponible uniquement pour les bébés prématurés). Elle dit qu'elle espère pouvoir partager son histoire avec d'autres personnes pour qu’elles connaissent les signes et les symptômes d'un virus dont elle ne connaissait rien auparavant.

Parents de jeunes bébés, soyez particulièrement vigilants et prenez des précautions pour protéger vos poupons de ce virus.

Partager sur Facebook
20 20 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: For Every Mom
Crédit Photo: Adobe Stock