Trucs et Astuces : Au lieu de crier contre vos enfants, essayez ces deux phrases

Au lieu de crier contre vos enfants, essayez ces deux phrases

​Une maman partage ce précieux conseil

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Élever des enfants n’est pas une mince tâche, tout le monde (ou presque) en est conscient. Malgré tous ces moments irremplaçables, joyeux et doux que les parents vivent, on ne peut se cacher qu’il y a des expériences douloureuses dans le lot. La parentalité est une vocation, à laquelle on se consacre physiquement, mentalement et émotionnellement presque en tout temps!

Ce qui fait qu’on peut devenir exaspérés… et exaspérants… Même avec toute la bonne volonté du monde, c’est normal d’être « à bout » et de ne plus savoir comment communiquer et agir avec notre progéniture.

Annie Reneau, du site Scary Mommy, a partagé sa réflexion sur le sujet ainsi que sa méthode pour arriver à ce que toute la famille vive de façon plus zen. Voici la traduction libre d’un extrait de son texte:

Le problème, c’est que nos enfants ne sont pas à blâmer pour le fait qu’on soit un parent exaspérant; c’est juste la nature de la bête. Quoi qu’il en soit, il est beaucoup trop facile de laisser notre frustration d’élever des enfants affecter ceux que nous élevons. Je ne peux pas compter le nombre de fois où j'ai laissé l'exaspération colorer mes interactions avec mes enfants, en surtout lorsqu'ils ont des habitudes ou un comportement particulièrement ennuyeux.

Cela ne doit pas nécessairement être ainsi. Au fil des ans, j’ai appris à voir un enfant qui se débat avec une habitude ou un comportement en difficulté. Même s’il semble avoir fait quelque chose exprès. Même s’il continue de le faire, peu importe le nombre de fois où on lui a demandé de s’arrêter.

Sauf en cas de trouble clinique du comportement, la plupart des enfants veulent faire plaisir à leurs parents et faire ce qui est bien. La plupart des enfants essaient - ils ne sont pas toujours en mesure de concilier leurs impulsions immédiates avec leur désir plus général de rendre leurs parents fiers d’eux.

Parfois, cela ressemble à un enfant qui néglige de terminer une tâche qu’on lui a demandé à plusieurs reprises de faire. Parfois, cela ressemble à un enfant qui fait la baboune au lieu de ramasser ses jouets. Parfois, cela ressemble à un enfant incapable de garder ses mains ou ses pieds pour lui-même.

Il est tentant d’élever nos voix et de crier après un enfant qui se conduit mal. Mais il existe un moyen plus efficace d’économiser votre voix et votre relation.

La première étape consiste à se rappeler que la mauvaise conduite est le signe d’un enfant en difficulté. La deuxième étape consiste à atteindre le niveau de votre enfant et à dire ces deux phrases:

« Je peux voir que tu veux faire de ton mieux maintenant. »

et

« Comment puis-je t’aider avec ça? « 

Adobe

Ces deux phrases - ou quelque chose du genre - peuvent faire toute la différence, parce que vous lui demandez d’être le meilleur de lui-même sans l’humilier. Vous leur rappelez qu’il est fondamentalement bon, qu’il veut faire de son mieux et que vous êtes là pour l’aider.

Et c’est vraiment notre travail de parents, n’est-ce pas? Pour aider à faire ressortir le meilleur de nos enfants? Pour les aider à développer la motivation et les outils pour être à la hauteur de leur potentiel? Personne n'est motivé par le fait que ses efforts soient signalés et ridiculisés. Personne n'est vraiment motivé à faire de son mieux en se faisant crier dessus, en se faisant gifler ou en se faisant humilier. Certains enfants se comportent peut-être bien parce qu’ils ne veulent pas ressentir la colère de leur père ou de leur mère, mais ce n’est pas une véritable motivation interne. C’est une motivation basée sur la peur.

L'une des caractéristiques de l'autoritarisme consiste à assimiler le respect à la peur. Les personnes sous régime autoritaire restent en ligne parce qu’elles ont peur de ce qui se passera si elles ne le font pas. Mais la parentalité autoritaire s'est révélée inefficace et potentiellement nuisible. En outre, l'obéissance par peur n'est pas un vrai respect. Et je veux que mes enfants pratiquent l'obéissance et développent l'autodiscipline parce que c'est la bonne chose à faire, parce qu'ils se fient à ma sagesse et à mon expérience pour les guider, et parce qu'ils se sentent poussés à faire de leur mieux - pas parce qu'ils ont peur moi. Et c’est probablement ce que vous voulez.

Si je ne traite pas mon enfant comme s’il essaye de faire ce qui est juste et si je ne transmets pas le message que je suis ici pour l’aider à réussir, qu’est-ce que je lui enseigne réellement? Qu'il est « cassé », d'une certaine manière? Qu’il a besoin d'être corrigé, que ses défis sont un défaut inné de son caractère?

Adobe

Nous sommes tous en train de nous efforcer d’être la meilleure version de nous-mêmes. Nos enfants ne sont pas différents. Ils développent encore les compétences et attributs de base pour pouvoir s’acquitter de cette tâche eux-mêmes. Lorsque nous gardons cela à l’esprit et que nous essayons de faire en sorte que notre communication avec eux reflète cette idée, ils reçoivent le message que nous croyons en leur capacité de changer leur comportement et nous sommes heureux de les aider à le faire.

Ce n’est pas facile, bien sûr. Nous sommes des êtres humains imparfaits qui élèvent d'autres êtres humains imparfaits et nous sommes tous sujets à la frustration. Mais nous sommes aussi les adultes dans la maison. Si nous ne pouvons pas contrôler nos réponses aux stimuli que nos enfants nous lancent, comment pouvons-nous nous attendre à ce qu’ils contrôlent leurs réponses aux stimuli et à l’apprentissage qui leur sont imposés?

Les enfants apprennent. Ils luttent souvent. Ils ont besoin de notre aide pour faire de leur mieux. Et ils ont besoin de nous pour croire qu'ils essaient et qu'ils sont capables.

La parentalité est difficile. Être un enfant aussi. Lorsque nous donnons un exemple de maîtrise de soi, de foi et d’encouragements, nos enfants et nous travaillons pour être de meilleures personnes.

Que pensez-vous de ces conseils? Les mettez-vous déjà en pratique? Les testerez-vous avez vos enfants?

Adobe

Partager sur Facebook
0 0 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Scary Mommy
Crédit Photo: Adobe Stock