Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

9 erreurs que les parents font trop souvent avec leurs enfants

9 erreurs que les parents font trop souvent avec leurs enfants
0
Partages
Partager sur Facebook

Éduquer des enfants n’est pas toujours une mission évidente. Il s’agit d’une grande responsabilité, qui a des conséquences sur la vie d’autrui. Tous les parents font des erreurs et c’est normal. Mais ils se doivent de réfléchir aux meilleures façons d’aborder certaines situations avec leur progéniture. Sinon, par instinct protecteur, un parent peut perturber le développement de son enfant.

Pour vous aider dans votre tâche parentale, voici certaines choses à éviter de faire pour contribuer au  développement sain de votre enfant. 

1. Parler à sa place 

Beaucoup de parents ont la mauvaise habitude de répondre à la place de leur enfant. Une habitude qui peut s’enraciner tant dans les moments les plus anodins que dans les choses plus sérieuses et continuer même quand Junior sera devenu adulte.

Parler à la place de son enfant empêche ce dernier de développer ses capacités de communication et de dialogue et ainsi, de s’affirmer et de bâtir sa confiance en lui.

On recommande aux parents de se retenir de s’exprimer à la place de leurs enfants. À moins, évidemment, que ces derniers ne soient pas encore à l’âge de parler.

2. Imposer des choix 

Tout en désirant le bien-être de leur enfant, des parents commettent l’erreur de lui imposer des choix. Quoi manger, comment s’habiller, etc. Sans le vouloir, ils suppriment ainsi la voix de leur enfant au sujet de ses envies, de ses objectifs, etc. Une erreur du genre formera un enfant rebelle ou une victime et ne se remettant  jamais en question.

Il faut plutôt apprendre à l’enfant à connaître ses besoins et ses envies. Si le parent tient à influencer son enfant, il doit lui expliquer la raison et procéder de manière douce.

3. Choisir ses loisirs et ses centres d’intérêt

Ici comme dans l’erreur #2, « imposer », les parents choisissent consciemment ou inconsciemment à la place de leur enfant leurs passe-temps et centres d’intérêt. Ils peuvent penser par exemple, que leur fils se doit de jouer au hockey comme tous vos petits voisins ou que leur fille est une future ballerine.

Pourtant, les choix des enfants font de la formation de leur personnalité. Les forcer à pratiquer des hobbies qui n’entrent pas dans leur champ d’intérêt augmentera les risques qu’il se rebelle et soit mal dans sa peau.

Il ne faut pas priver les enfants du plaisir de choisir leurs loisirs et de faire ce qu’ils aiment. Il faut les laisser découvrir par eux-mêmes leurs centres d’intérêt. On suggère de discuter avec eux et de les aider à se développer dans les activités qu’ils auront choisies.

Adobe Stock

4. Tenter de devenir leur ami(e) 

 Il peut arriver que des parents tentent d’être amis avec leur enfant, dans le but de demeurer au courant de tout ce qu’ils vivent, surtout lors de leur adolescence. Erreur.

Cette méthode permet de connaître presque tous les secrets de la vie de l’enfant, c’est vrai. Cependant,  cette relation peut se retourner contre le parent. Ce dernier pourrait oublier que vous êtes son parent. Ce qui pourrait le pousser à vous parler d’égal à égal et entre autres, réduire toute tentative de relation basée sur l’amour parental et le respect.

Sans oublier que l’enfant doit avoir des amis de son âge; c’est essentiel à son développement psychologique et social. Un enfant attend de ses parents l’aiment et le soutiennent quoi qu’il arrive.

Il faut essayer d’avoir une relation basée sur le respect, l’amour et le soutien.

5. L’aider dans tout 

L’instinct protecteur parental peut être handicapant pour un enfant.  Les parents cherchent toujours à aider leur enfant, c’est naturel. Toutefois, parfois, cela fait plus de mal que de bien à ce dernier. Un enfant de 2-3 ans sait déjà comment s’habiller, se déshabiller, déposer la vaisselle dans l’évier, etc. Ainsi, il apprend à devenir peu à peu autonome.

Trop couver un enfant ne l’aidera pas à grandir et à se débrouiller seul. Il se tournera plutôt sans cesse vers ses parents pour qu’ils fassent tout faire à sa place, si le travail a toujours été mâché pour eux.

Il est préférable de laisser l’enfant apprendre tout seul, petit à petit, sous supervision et de les encourager dans les petites victoires quotidiennes.

6. Agir comme comptable 

Quand un enfant devient assez grand pour avoir de l’argent de poche, il devra gérer son argent tout seul et apprendre l’importance d’une bonne gestion de son budget.

Si le parent se met à jouer le comptable en surveille combien et sur quoi son enfant a dépensé son argent, il peut briser le rapport de confiance parent-enfant.

On doit plutôt laisser l’enfant se responsabiliser de lui-même.

Adobe Stock

7. Choisir ses cadeaux

Le fait de choisir un cadeau pour un enfant sans lui demander son avis peut sembler bien anodin. Et comme les parents sont habitués à « connaître » les besoins de leurs enfants, ils les convertissent souvent en cadeaux « utiles ».

D’accord, ce n’est pas toujours évident de laisser un enfant choisir son cadeau (trop cher, pas de son âge…).Toutefois, le  laisser prendre cette décision l’aidera dans son développement personnel en tant qu’adulte : le fait de décision et d’assumer les conséquences, etc.

On suggère de laisser l’enfant choisir le cadeau qu’il veut et faire face aux conséquences de son choix, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. 

8. S’approprier ses succès Certains parents ont tendance à s’approprier les réussites de leur enfant quand il est encore très jeune. « Nous avons appris à marcher », « Nous avons réussi », etc.

Cette habitude persistante peut devenir insupportable pour l’enfant alors qu’il grandit. Le soutien parental est très important pour lui dans ses succès, mais pas de cette manière.

Les parents doivent montrer leur fierté au sujet de leur enfant et lui offrir leur soutien, sans pour autant s’approprier ses succès. 

10. S’immiscer dans sa vie privée

Voici l’habitude favorite des parents trop protecteurs: s’immiscer dans la vie privée de leur adolescent(e)! À cette période de leur vie, un enfant est assez grand pour avoir sa propre bulle, son petit monde. Cela inclut des amis, des partenaires amoureux, etc. C’est tout à fait normal.

Mais certains parents fouinent dans les affaires de leur enfant ou encore, lui passent un interrogatoire fréquemment.

On demande aux parents de laisser leur enfant respirer. Un rapport de confiance, de soutien et d’amour fera en sorte qu’il viendra naturellement vers ses parents pour parler ou demander des conseils. Un bras de fer au contraire, n’apportera rien de bon!

Adobe Stock

Source: Guide Astuces · Crédit Photo: 12334

Nos plus populaires ...