Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Cuisine

Trucs pour éviter le plus possible les pesticides dans les fruits et légumes

Trucs pour éviter le plus possible les pesticides dans les fruits et légumes
0
Partages
Partager sur Facebook

De nos jours, manger sainement comporte son lot de défis. Un des enjeux importants pour tout le monde: la présence de pesticides dans les fruits et légumes, qui étant produits en toutes saisons, sont soumis à des procédures industrielles, peu naturelles, utilisant des pesticides, des fertilisants et des engrais chimiques. 

Évidemment, les pesticides ne sont pas bons pour notre santé. Ils sont toxiques et comportent un risque pour l'organisme. 

Comme il est difficile pour plusieurs d’entre nous d’opter pour pour une alimentation 100% biologique, il est bon de savoir comment choisir les fruits et légumes les moins contaminés par les pesticides et autres polluants agricoles nocifs.

Voici comment reconnaître les fruits et les légumes riches en pesticides

Les concombres  

Un concombre trop vert, trop gros, trop brillant (traité à la paraffine), en décembre, est certainement un produit peu naturel. Pour vérifier, coupez-le en deux. Si le concombre n’a pas de pépins, il est plein de substances chimiques. Achetez de préférence les concombres en saison, soit de mai à août. Sinon prenez-les plutôt minces, durs et de taille moyenne, avec une queue résistante (c’est un signe de fraîcheur).

Adobe

Les carottes  

Une grande carotte lisse, propre et de couleur orange fluo, n’est pas bio. Évitez ces OGM et choisissez les petites carottes d’un jaune-orange naturel et qui ne sont ni trop lisses, ni élastiques, ni trop dures.

Les tomates 

Une tomate saine aura une peau très fine, un intérieur d’une couleur homogène, sans stries blanches. Elle sera pulpeuse et brillante et pas de tige. Si elle est trop ronde, trop rouge, a un aspect plastique et n’a pas vraiment de goût, une tomate sera sûrement pauvre en vitamines et riche en pesticides…

Les pommes de terre 

Optez pour des pommes de terre de taille moyenne, bosselées et fermes. Piquez-en la peau avec un ongle; il faut qu’elle soit croustillante, pas molle. Restez loin des pommes de terre trop lisses, trop belles, « parfaites », car elles sont probablement riches en pesticides.

Adobe

Les choux

Un chou naturel, qui ne contient pas de pesticides a des feuilles fines, de couleur uniforme, propres et sans taches.

Les cerises 

Pour vous assurer de manger les meilleures cerises, tournez-vous vers celles qui sont bien parfumées, qui ont une couleur vive et uniforme et qui ne présentent pas de taches blanches. Les cerises de couleur terne, qui présentent des taches blanchâtres renferment des pesticides.

Le melon d’eau

Le melon d’eau est un fruit qu’il est préférable d’éviter hors saison. Les melons d’eau cultivés industriellement regorgent de pesticides. La peau du melon d’eau naturel n'est pas monochrome; elle présente des contrastes. Sa tige doit être dure et sa chair, rouge vif avec des fibres blanches (une chair pâle avec des stries jaunes est le signe de la présence de nitrates).

Adobe

Les pommes 

La pomme est un fruit très populaire à longueur d’année. C’est pourquoi elle est produite de façon industrielle et peut contenir beaucoup de nitrates et de pesticides. En sélectionnant vos pommes, privilégiez celles qui sont de petite taille, avec des imperfections. Évitez celles qui sont trop rouges et trop brillantes; car elles  sont certainement traitées. Pour vous en assurer, passez le fruit sous l’eau bouillante. Si une pellicule graisseuse apparaît sur la peau, ceci veut dire qu’elle est traitée avec des substances chimiques pouvant être nocives.

Adobe

Les fraises 

Les fraises «trop belles», que l’on trouve sur les étalages toute l’année, ne peuvent pas être cultivées naturellement. Hors saison (soit de la mi-avril à la mi-juin), elles renferment trop de pesticides et ont trop de  goût. Mais même en forte saison, ces fruits peuvent être riches en substances nocives. 

Afin d’éviter cela, choisissez des fraises parfumées, qui sont «imparfaites», ni trop rouges, ni trop grosses et sans points noirs (car les points naturels sont verts). 

Petite astuce: lavez les fraises à l’eau froide, égouttez-les et laissez-les reposer. Si après une heure, elles n’ont pas rejeté leurs jus, c’est un signe qu’elles sont traitées aux pesticides et aux nitrates.

L'ananas, les asperges, les aubergines, l'avocat, les champignons et le maïs sont pour leur part moins dangereux et peuvent être consommés qu’ils soient cultivés de façon conventionnelle ou industrielle.

Voici des façons naturelles de nettoyer les fruits et légumes afin de les débarrasser des pesticides

1. Mélanger 2 cuillères à thé (10 g) de sel dans quatre tasses (1 litre) d’eau tiède et remuer. Y tremper les fruits ou les légumes pendant 30 à 60 minutes. Ensuite, frotter vigoureusement sous l’eau froide.

2. Mélanger dans une bassine 4 tasses (1 litre) d’eau avec 1/2 verre (100 ml) de vinaigre blanc et une cuillère à thé (5 g) de bicarbonate de soude. Y déposer les fruits ou les légumes. Laisser tremper 15 minutes, puis rincer abondamment à l’eau claire. Idéalement, les peler avant de les manger.

3. Dans une bassine, diluer un verre de vinaigre de pomme et le jus d’un citron dans 4 tasses (1 litre) d’eau et y les fruits et les légumes. 

On peut aussi ajouter le jus d’un citron, 2 cuillères de vinaigre (10 ml)  et 4 tasses (1 litre) d’eau dans un flacon vaporisateur et en vaporiser les fruits et légumes avec avant de les rincer.

Adobe

4. Dans une bassine remplie d’eau, ajouter 1/2 tasse (125 ml) de vinaigre de pomme et 3 cuillerées (15 g) de sel et y déposer les  fruits ou les légumes. Laisser tremper 20 minutes et rincer.

5. Dans une bassine, mélanger 8 tasses (2 litres) d’eau avec 20 g de bicarbonate de soude et 20 g de gros sel. Laisser tremper les fruits et les légumes pendant 10 minutes.

Voici comment réduire au maximum la consommation de pesticides 

1. Acheter des fruits et des légumes de saison et produits localement, si possible, issus de culture biologique. C’est le meilleur moyen de consommer des aliments sains.

2. Privilégier les fruits et les légumes à peau dure ou épaisse (mangues, melons d’eau, avocats, ananas, papayes, aubergines, kiwis...). Leur peau les protège naturellement.

3. Peler tous les fruits et légumes afin de limiter les risques, car les pesticides se concentrent dans la peau même si cette dernière est riche en vitamines et nutriments comme c’est le cas pour les pommes, les poires, les pêches et les patates douces, entre autres. Les rincer abondamment à l’eau après.

Adobe

4. Si on ne peut ou ne veut pas peler certains fruits ou légumes, bien les frotter avec les mains ou avec une brosse à récurer pendant au moins 30 secondes. Ensuite,  les rincer dans plusieurs bains successifs avant de les consommer.

Quand ils sont lavés correctement, les fruits et les légumes sont débarrassés d’environ 75% des pesticides dont ils sont imprégnés. On conseille tout de même vivement d’éplucher les légumes et les fruits afin de supprimer les résidus des pesticides concentrés dans leurs peaux, même si cela vous prive d'une partie des fibres et des vitamines. 

On conseille de respecter le rythme des saisons en choisissant les fruits et légumes et de se les procurer auprès des petits agriculteurs locaux et de privilégier idéalement les produits issus de l'agriculture biologique.

Source: Guide Astuces · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...