Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Bricolages

Les raisons pour lesquelles les garçons ont besoin de plus d'affection que les filles

Les raisons pour lesquelles les garçons ont besoin de plus d'affection que les filles
330
Partages
Partager sur Facebook

La plupart des gens auraient tendance à penser que ce sont les petites filles qui sont plus affectueuses et nécessiteuses que les garçons. 

Le Huffington Post rapporte toutefois les résultats d'une étude qui démontrent le contraire!

Fotolia

C'est en 2000 qu'une étude menée par le chercheur Sebastian Kramer a montré que le cerveau des nouveaux-nés de sexe masculin était plus fragile que celui des filles. Et même à l'intérieur de l'utérus, le cerveaux des garçons serait plus sensible à la dépression et au stress de sa mère. 

L'étude démontre aussi que le cerveau des filles est en avance de six semaines à la naissance par rapport à celui des garçons. 

Les petits garçons auraient également un taux plus élevé de cortisol, l'hormone du stress, après une naissance traumatisante ou s'ils sont négligés. 

Un manque de soutien et d'affection aurait donc un effet dévastateur dans le développement des jeunes garçons, qui auraient ainsi plus de chances d'être dyslexiques et d'éprouver des difficultés d'apprentissage. 

Fotolia

Ils seraient même plus à risque de développer un TDAH que les filles. 

«Les garçons ont tendance à être plus nerveux et démonstratifs et les mères font tout en leur pouvoir pour les calmer. Les soins portés aux garçons sont habituellement plus compliqués et, par conséquent, les "erreurs" sont plus courantes, ce qui s'ajoute au déficit déjà présent avant la naissance. Comme le cerveau humain se développe surtout après la naissance, certains facteurs de stress précoces peuvent désavantager les garçons. Dans tous les cas, chez les garçons, le développement de l'attachement à une personne est plus affecté par l'indisponibilité, l'insensibilité et la dépression d'un parent», a remarqué le chercheur. 

Des affirmations confirmées par le Dr Allan Schore, de la UCLA. Dans un article intitulé All Our Sons: The Developmental Neurobiology and Neuroendocrinology of Boys at Risk, il estime que «compte tenu de la maturation plus lente du cerveau masculin, l'attachement protecteur de la mère agit comme un régulateur pour la moitié droite du cerveau dans la première année de développement et est essentielle à l'optimisation du développement socioémotionnel des garçons».

Fotolia

Le Huffington Post a donc répertorié quelques conseils à l'usage des parents afin d'aider leur garçon à se développer. 

- Encouragez vos garçons à s'ouvrir sur ses émotions et dites-leur que c'est une chose normale. Soyez à l'écoute lorsqu'ils s'expriment.

- Encouragez-les à identifier l'émotion qu'ils éprouvent et à mettre des mots sur ce qu'ils ressentent.

- Évitez les phrases du genre « Tu es sensible comme une fille »,« Sois un grand garçon », « Les garçons ne pleurent pas ». 

Source: Huffington Post · Crédit Photo: Fotolia

Nos plus populaires ...